Région de Montréal - Même des châteaux forts cèdent à la vague néodémocrate

Jeanne Corriveau
3 mai 2011 Canada
Le Devoir

La région de Montréal a aussi été gagnée par la vague néodémocrate qui a déferlé sur l’ensemble du Québec. À tel point que le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a dû déclarer forfait contre la néodémocrate Hélène Laverdière dans Laurier–Sainte-Marie et que le bastion du Parti libéral de LaSalle-Émard est passé aux mains du NPD.

Les six circonscriptions bloquistes de l’île de Montréal étaient en danger. Dans Laurier–Sainte-Marie, Hélène Laverdière a infligé une cuisante défaite à Gilles Duceppe. Les néodémocrates ont fait subir le même traitement à plusieurs membres de l’équipe bloquiste.

Dans Jeanne-Le Ber, Thierry St-Cyr, du Bloc québécois, a perdu son siège au profit du néodémocrate Tyrone Benskin. Même scénario dans Hochelaga, où le NPD l’a emporté grâce à Marjolaine Boutin-Sweet.

Dans Rosemont–La Petite-Patrie, le néodémocrate Alexandre Boulerice a délogé Bernard Bigras, du Bloc québécois, alors que dans la circonscription de La Pointe-de-l’Île, autrefois détenue par Francine Lalonde, la néodémocrate Ève Péclet a décroché la victoire. Seule Maria Mourani, dans Ahuntsic, a réussi à conserver son siège en battant Chantal Reeves avec 708 voix de majorité.

Les libéraux n’ont pas été épargnés par la vague orange. La néodémocrate Hélène LeBlanc a mis la main sur LaSalle-Émard, l’ancienne circonscription de Paul Martin, devant la députée sortante libérale, Lise Zarac. La libérale Marlene Jennings a par ailleurs perdu Notre-Dame-de Grâce–Lachine face à la néodémocrate Isabelle Morin, tout comme Pablo Rodriguez, qui a été défait dans Honoré-Mercier par la néodémocrate Paulina Ayala.

Le Parti libéral a tout de même réussi à sauver quelques sièges, dont celui de Justin Trudeau, dans Papineau, de Stéphane Dion, dans Saint-Laurent–Cartierville, d’Irwin Cotler, dans Mont-Royal, de Denis Coderre dans Bourassa et de Francis Scarpallegia, dans Lac-Saint-Louis, où le candidat vedette du Parti conservateur, Larry Smith, a dû se contenter de la troisième place. Pour sa part, l'ex-astronaute Marc Garneau a défait Jeanne Corbeil, du NPD, avec une majorité de 658 voix, conservant ainsi son comté de Wesmount-Ville-Marie.

Sans surprise, Thomas Mulcair n’a pas été inquiété dans Outremont et il a terminé la course loin devant le libéral Martin Cauchon.

La poussée néodémocrate a aussi atteint la Rive-Sud. La circonscription de Brossard-La Prairie, que détenait la libérale Alexandra Mendes, est passée aux mains du néodémocrate Hoang Mai. Dans Châteauguay–Saint-Constant, son collègue Sylvain Chicoine a réussi à déloger la bloquiste Carole Freeman. Dans Saint-Lambert, Josée Beaudin, du Bloc québécois, a dû céder son siège à Sadia Groguhé, du NPD.

Les circonscriptions de Laval ont également pris une teinte orange, notamment dans la circonscription de Laval, où la victoire est allée à José Nunez-Melo, du NPD, contre la bloquiste Nicole Demers. Dans le fief libéral de Laval-Les Îles, François Pilon, du NPD, a décroché la victoire.